Fondée en 2005

Voyage dans l’histoire du massage chez les Helvétiques

La Suisse est une confédération formée de vingt-six cantons. Ce « petit » pays est uni dans une diversité qui le distingue de par ses quatre cultures, ses quatre langues.

Voyage dans l'histoire du massage chez les Helvétiques

La Suisse est une confédération formée de vingt-six cantons. Ce « petit » pays est uni dans une diversité qui le distingue de par ses quatre cultures, ses quatre langues : l’allemand, le français, l’italien et le romanche, sans compter les différents dialectes régionaux.

Entre vie à la montagne et sur le plateau dans les villes, les Suisses semblent avoir cultivé une certaine idée du bien-être.

Le bien-être suisse : Madame et Monsieur Suisse sont des gens bien élevés et leur bien-être commence déjà par le comportement social dans un pays où les trains sont connus pour toujours arriver à l’heure pile.

Pour commencer à décrypter le bien-être suisse, il faut déjà lire les brochures proposées aux futurs ressortissants, lesquelles fournissent des détails sur le comportement adéquat pour travailler et vivre en harmonie sur le territoire suisse. Dans ce pays aux multiples visages culturels, le modèle relationnel est davantage basé sur la notion de l’intérêt du groupe humain, à la manière allemande, que sur l’individualisme à la française.

Ce bon savoir-vivre est déjà la base de leur bien-être; et quand on sait que les Suisses sont, par exemple, les champions du monde du recyclage 94 % du verre usagé et 81 % de PET atterrissent non dans les ordures ménagères mais dans des centres de collecte spéciaux, on y voit déjà le signe d’une nation attentive.

Leur bien-être se définit également par leur santé : la Suisse est un pays où les médecines dites douces, complémentaires, alternatives ou simplement « non traditionnelles » ont été réintégrées en 2012 par le gouvernement fédéral dans le système de l’assurance santé suisse obligatoire et pour une durée de six ans renouvelables. Selon la volonté populaire exprimée par le vote, l’homéopathie, la thérapie neurale, la phytothérapie et la médecine chinoise pourront ainsi être remboursées par l’assurance obligatoire des soins. Les massages médicaux, thérapeutiques ou de bien-être peuvent, quant à eux, être pris en charge par des assurances ou mutuelles complémentaires, mais il semblerait que les organismes assureurs poussent la qualification des prestataires, donc des praticiens, vers un niveau de certification de plus en plus contraignant.

Ceci étant, La Suisse reste toujours, après les États-Unis, l’eldorado de la santé alternative et des prestataires du bien-être ; les études de plusieurs observatoires suisses montrent (les chiffres comprenant la marge des praticiens non déclarés) qu’il y aurait entre 20 000 et 40 000 praticiens dans ce type de secteur, qui inclue bien sûr le massage-bien-être. Autant dire que pour une population suisse de 7 907 000, c’est juste énorme !

 

Être praticien en suisse

En Suisse, la pratique est libre et les masseurs ont la possibilité de s’enregistrer au RME (Registre de médecine empirique) ou à l’ASCA (fondation suisse pour les médecines complémentaires), ce qui permet aux clients qui ont une assurance complémentaire d’obtenir le remboursement d’une partie des prestations.

Pour pouvoir prétendre à son enregistrement et l’agrémentation de sa pratique du massage classique (pas uniquement médical) au RME ou à l’ASCA, il faut avoir suivi au moins 150 heures de cours d’anatomie, physiologie et pathologie, et 150 heures de cours de massage, plus une expérience pratique de 250 heures à partir de l’obtention de sa certification. Une fois inscrit au RME ou à l’ASCA, le praticien a l’obligation annuelle de suivre des cours en formation continue, sans quoi il perd la reconnaissance. Les naturopathes ont également la possibilité d’enregistrer au RME « Les techniques de massage » (sous cette dénomination setrouvent diverses techniques comme la réflexologie, le massage classique, l’Ayurveda, le shiatsu, etc.). Pour ce faire, ils doivent avoir une formation complète de naturopathe comprenant, à côté des branches comme moyens de bilan, la nutrition, la phytothérapie, l’homéopathie, etc., en plus des 600 heures de formation en anatomie, physiologie, pathologie, et sans oublier les 300 heures de pratique du massage.

 

Devenir masseur en Suisse

Il existe donc en Suisse une certaine liberté de pratiquer le massage, mais la réalité est plus compliquée. La pratique du massage-bien-être sans but thérapeutique, autrement dit le massage ramené aux techniques relaxantes, se trouvera cantonnée aux spas, instituts ou dans une activité indépendante, mais sans avoir la possibilité d’être remboursée par une assurance santé obligatoire.

Et si, en termes de comparaison, pratiquer le massage Ayurvédique, la réflexologie ou le shiatsu, en France, est englobe dans la notion de massage-bien-être, en Suisse, ces types de technique peuvent être reconnus comme thérapeutiques et donc être liés aux médecines complémentaires. En étant agrémentés, vos clients peuvent être remboursés.

La pratique du massage en Suisse est à la fois intégrée au sens thérapeutique, mais elle dépend aussi de votre niveau de formation. En choisissant vos techniques et vos pratiques de massages, vous choisissez également votre statut et votre cheminement professionnel. C’est ainsi que vous pouvez trouver en Suisse des centaines d’associations qui existent autour d’une activité médicale et d’une technique de massage comme, par exemple, les infirmières réflexologues.

Quant aux formations, la Suisse a l’embarras du choix, mais si vous êtes intéressés, il ne faut pas perdre de vue qu’il n’existe pas de diplôme fédéral concernant les massages-bien-être : il existe uniquement des certifications d’écoles de formation agréées par des associations, qui permettent une reconnaissance auprès des assurances professionnelles et de santé.

 

Pour plus d’informations : www.asca.ch

 

Source

Par  Patrice MINERY / paru dans La Massagère / Numéro 13 / 2013.

Table des matières

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x