Fondée en 2005

L’écologie de vie

“ Pour prendre soin d’autrui, il faut commencer par prendre soin de soi. ”

L'écologie de vie

“ Pour prendre soin d’autrui, il faut commencer par prendre soin de soi. ”

Qui d’entre nous n’a pas déjà entendu ce dicton ? Mais qu’en est-il concrètement dans notre vie ? Qu’en est-il dans cette société où le bien-être est devenu un phénomène de mode, une tendance propice à toute action marketing pour vendre le dernier produit technico-industriel ? Qu’en est-il dans cette société qui consomme du bien-être en vantant ses vertus tel un yaourt au bifidus actif ? Qu’en est-il vraiment, avec toutes les responsabilités qu’il nous faut porter, toutes les sollicitations du quotidien propres à s’accaparer notre attention, toutes nos habitudes de vie bien confortables, toutes nos bonnes excuses focalisées sur le manque de temps ?

Qu’est-ce que prendre soin de soi ? Nous sommes-nous déjà vraiment posés la question ? Alors, maintenant, prenez une feuille et un stylo, et inscrivez tout ce que cela serait idéalement pour vous que de prendre soin de vous. Laissez les mots venir et revenir, osez rêver d’un monde parfait. Prenez le temps qu’il faut pour cela. Bien, vous avez terminé ? Alors maintenant, action, concrétisez-les ! Ah, je vois venir les « oui mais… » qui se profilent, filtrant déjà de leur opacité la lumière intérieure. Mais peut-être n’avez-vous même pas pris la peine ou le temps de trouver un stylo et d’écrire ! Je vous invite de nouveau à prendre de quoi écrire les raisons qui vous empêchent de mettre en place tout ce que vous avez évoqué précédemment ou pour lesquelles vous n’avez rien écrit. Voici donc vos freins, constitués de croyances, de peurs, d’un manque de confiance en soi, voire de fainéantise…

Vous savez à présent où vous en êtes. Ne vous jugez pas, observez. Cela vous convient-il ? Libre à vous maintenant de mettre en place les changements qui vous semblent nécessaires, en vous appuyant sur vos ressources intérieures. Pour cela, fixez-vous des objectifs spécifiques, mesurables, atteignables, réalisables et définis dans le temps.

L’écologie de vie, c’est, en réalité, toutes les actions propices à un bien-être intérieur. Telles que se soigner, bien se nourrir, éviter les environnements stressants, éviter les réactions émotionnelles sources de stress organiques – la peur, la jalousie, le regret, la convoitise, la colère, exprimer ses émotions, éviter de subir des influences malsaines dans son cadre de vie, prendre du temps pour soi, avoir une activité physique, se respecter dans ses rythmes et ses besoins, être au plus proche de soi-même, être en lien avec la nature dont nous sommes issus…

“ Si nous perdons le contact avec la nature dont nous faisons partie, alors nous perdons la relation avec l’humanité, avec les autres. ” Krishnamurti.

Il est certes de moins en moins évident de nous soustraire à différents facteurs de stress liés à notre environnement et à notre société artificielle et sophistiquée. Cependant, nous restons entièrement responsables de notre vie par les choix que nous faisons et les actes que nous posons. Nous pouvons décider de donner de l’importance à tout ce qui est positif pour nous et nous désintéresser de tout ce qui est négatif. Personne d’autre que nous-mêmes ne sait les ingrédients dont nous avons besoin pour une vie harmonieuse. Ainsi, par exemple, notre force intérieure provient notamment de la cohérence entre nos pensées, nos paroles et nos actes.

Pour nous, praticiens massage-bien-être, cette écologie est d’autant plus importante qu’en découlent directement l’harmonie de notre relation corps/esprit, notre disponibilité à l’autre, notre qualité de présence intérieure, notre taux vibratoire, notre vitalité, notre quiétude.

Sachant que l’on ne peut donner que ce que l’on est, il est de notre devoir de professionnels du bien-être de veiller à notre hygiène de vie, pour offrir à la personne massée une qualité d’accueil digne du mouvement sacré de vie qui l’habite. Il est important d’en avoir pleinement conscience et de s’inscrire dans une démarche d’évolution, de purification et d’harmonisation.

Source

Par  Etienne GOBIN / paru dans La Massagère / Numéro 12 / 2013.

Table des matières

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x