Fondée en 2005

Le massage-bien-être sur les paquebots de croisières

En 2011, le paquebot de croisière est un véritable « resort flottant » entièrement conçu et décoré pour le plaisir des passagers, avec de multiples activités : piscine, spa, fitness, restaurants, spectacles, etc. Le vacancier choisit le bateau autant qu’il choisit la destination. La première destination de la croisière, c’est le bateau lui-même. Les choses ont bien changé depuis les années 70…

Le massage-bien-être sur les paquebots de croisières

En 2011, le paquebot de croisière est un véritable « resort flottant » entièrement conçu et décoré pour le plaisir des passagers, avec de multiples activités : piscine, spa, fitness, restaurants, spectacles, etc. Le vacancier choisit le bateau autant qu’il choisit la destination. La première destination de la croisière, c’est le bateau lui-même. Les choses ont bien changé depuis les années 70…

Un peu d’histoire

C’est à ce moment là que l’histoire des croisières modernes a débuté. L’offre centrale du « tourisme de croisière » consistait en une semaine de villégiature dans les Caraïbes orientales, à des prix relativement bas, ciblant une clientèle formée de classes moyennes.

Jusque dans les années 80, on trouvait autant de grandes unités tournées vers le tourisme de masse que de paquebots de luxe de plus petite capacité destinés à une clientèle élitiste. Les compagnies maritimes appartenaient souvent à des familles – quand elles n’étaient pas toujours gérées par leur propre fondateur.

Aujourd’hui c’est la taille – de plus en plus importante – des navires récemment mis en service qui caractérise les opérateurs du secteur, et aussi leur caractère « innovant » de ces palaces flottants.

Les compagnies de croisière peuvent désormais être regroupées en trois grandes catégories : celles qui exploitent des lignes de croisière majeures, celles qui sont spécialisées dans les « petites » lignes utilisant des navires d’une capacité inférieure à 150 personnes et proposant des croisières de luxe, et celles qui proposent des itinéraires originaux.

Dans le domaine de la croisière, la Floride reste le premier « territoire», celui où l’on trouve plus de 50 % de l’activité mondiale – cependant que l’importance de la Méditerranée comme région de croisière croît d’année en année. Sachant que la moitié du patrimoine archéologique mondial se trouve dans le bassin méditerranéen, les passagers des croisières dans la région en apprécient surtout le potentiel culturel et patrimonial.

En 2008, l’industrie de la croisière représentait près de 180.000 emplois en Europe. Le secteur de la croisière est condamné à évoluer et à se diversifier afin de fidéliser et capter de nouvelles clientèles. Par exemple, en proposant des itinéraires courts (donc plus abordables en termes de prix) et des croisières de 3 – 4 jours, ou en développant des voyages thématiques – avec le bien-être, entre autres.

 

Le bien-être devient un élément, du mix croisière !

Depuis quelques années, les créateurs de voyages spécialisés en « produits croisières » ont enfin réalisé que l’air marin « fait du bien, » que l’on ressent une sensation immédiate de forme à peine arrivé au bord de la mer. C’est pour cette raison que sur tous les navires de croisières les plus récents, notamment Costa Croisières ou MSC Croisières (leaders en Europe et en France) se développent de véritables espaces de bien-être, alliant le plaisir de la mer aux massages-bien-être, détente et relaxation.

Pour détailler ce que l’on peut trouver sur les navires, prenons en exemple les croisières Costa. On y trouve dans leurs espaces bien-être : bain de thalassothérapie, espaces à chaleurs sèche et humide avec vapeurs aromathérapeutiques, espaces de repos et maisons du thé. Au niveau des services et des soins, la compagnie propose des rituels ayurvédiques, ainsi qu’un large choix parmi les techniques de massages-bien-être et des soins pour le corps. Pour les plus privilégiés, les navires réservent des suites dédiées au bien être, et des traitements spéciaux en cabines.

 

Prenez le large

Si vous souhaitez prendre le large en tant que praticien massage bien- être, et travailler sur ces navires de croisières (ou sur des yachts de luxe), voici ce qu’il faut savoir. Coté professionnel, le profil idéal pour mieux retenir l’attention des compagnies de croisières doit maîtriser plusieurs techniques de massages bien-être, ou être très spécialisé dans une technique en particulier (prouvé par les certifications adéquates). Vous devez avoir une certaine aisance à vous exprimer dans une ou deux autres langues étrangères (dont l’anglais) – sinon vous serez vite limité aux compagnies dont la clientèle est francophone (et elles sont moins nombreuses).

Coté vie à bord, sur un navire, il faut savoir « vivre en collectivité » et il faut également s’imaginer pouvoir vivre plusieurs mois en mer, dans une certaine promiscuité (celle-ci étant en rapport avec la taille du bateau et du nombre de personnes constituant l’équipage). N’espérez pas non plus avoir beaucoup de temps pour vous ou pouvoir faire du véritable tourisme – car les étapes sont nombreuses mais de courtes durées, et la charge de travail à bord est souvent conséquente. Au-delà de l’adaptation dont il faudra faire preuve avec toutes les personnes que vous pouvez être amené à côtoyer, il faudra aussi savoir supporter la pression et les exigences que certains clients (notamment sur les yachts de luxe) peuvent exercer sur vous. Enfin et surtout, il faut aimer la mer et ses caprices.

En ce qui concerne le salaire, il dépendra de la compagnie et bien entendu du standing de celle-ci – mais n’oubliez pas que vous êtes nourris et logés !

Si vous êtes prêt(e) à déposer votre candidature – sachez qu’il faut rester réaliste et savoir que pour le moment, la demande de praticiens en massage-bien-être sur les bateaux de croisière est encore assez limitée. Cela dit, étant donnée l’augmentation des flottes et la progression dans la demande de bien-être, ainsi que le turn-over des équipages, n’hésitez surtout pas à envoyer votre CV accompagné d’une lettre de motivation directement aux compagnies de croisières.

Les plus francophones sont Costa Croisière, Croisière de France et la Compagnie du Ponant. Pour les compagnies anglo-saxonnes et le yachting de luxe, il faut avoir un bon niveau d’anglais, connaître le massage suédois et californien au minimum, la réflexologie est un plus et les techniques de bien-être comme le reiki sont très appréciées par les croisiéristes américains. Le recrutement s’effectue par des agences en ligne, par exemple www.internationalservices.fr ou www.cruiseshipjob.com. Vous devrez remplir un formulaire, avant de recevoir une interview par téléphone et tout cela en anglais, bien sûr !

Source

Par Patrice MINERY / paru dans La Massagère / Numéro 7 / 2011.

Table des matières

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x