Fondée en 2005

Le massage bien-être dans les palaces

La France est connue dans le monde entier pour ses produits et ses hôtels de luxe : de Paris à la Riviera, qui n’a pas entendu parler du Ritz ou du Martinez ? A Paris, les différents palaces symbolisent l’expression même de l’art de vivre à la française.

Le massage bien-être dans les palaces

La France est connue dans le monde entier pour ses produits et ses hôtels de luxe : de Paris à la Riviera, qui n’a pas entendu parler du Ritz ou du Martinez ? A Paris, les différents palaces symbolisent l’expression même de l’art de vivre à la française.

Récemment, le terme « palace » est devenu un label attribué à moins d’une dizaine d’hôtels de luxe parisiens – tous figures indissociables du triomphalisme architectural français débuté au XIXème siècle.

Quand le luxe et le bien-être se rencontrent, cela engendre des spas aux décors démesurés. Le palace, qui autrefois était d’abord reconnu pour ses services hôteliers, devient aussi prestataire de services « bien-être » grâce à leurs spas, qui se tournent vers une clientèle extérieure pour maximiser leur retour sur investissement.

Il n’est plus nécessaire d’être client de l’hôtel pour profiter de ces spas de prestige – cela dit, la plupart du temps il faut quand même avoir une carte de « membre du club ».

De la coiffure aux massages-bien-être

Le massage-bien-être est apparu dans les hôtels de luxe parisiens au milieu des années 1970. A cette époque, la demande était surtout axée sur les prestations de coiffure, manucure et pédicure.

Pour nous aider à mieux comprendre les évolutions de cette demande, Jacques CARRIE de la société Beati Corpus, l’initiateur et le précurseur des prestations de services dans les palaces parisiens, a accepté d’apporter son témoignage pour notre Massagère. Coiffeur de métier, l’idée lui vint de chercher une clientèle au-delà de son salon en pensant à son grand-père qui faisait venir son barbier à domicile.

Dans un premier temps, il prospecta les maisons de retraites et les hôpitaux dans une vision « sociale ». Finalement, il pensa aux besoins des clients des grands hôtels. Quelques semaines plus tard, il reçût l’appel d’un concierge d’hôtel l’invitant à venir coiffer un client. Tout s’est alors très vite enchaîné. Il a embauché plusieurs coiffeuses et esthéticiennes, puis une kinésithérapeute indépendante pour pratiquer des soins sur certains clients fatigués après de longues heures de voyage.

La demande de massage-bien-être dit relaxant augmenta vers la fin des années 1980, en particulier avec la clientèle saoudienne pour laquelle le massage-bien-être est déjà culturel. A cette époque ces prestations étaient pratiquées par des esthéticiennes, avec des pratiques de type californien ou suédois. Pour la demande de massages à but thérapeutique, Jacques CARRIE faisait appel à des kinésithérapeutes indépendants.

L’apparition des spas

C’est à la fin des années 1990 que la demande en massage bien-être a pris le pas sur les autres prestations, et à partir de l’an 2000 les spas d’hôtels ont fait leur apparition. Cette nouveauté a d’ailleurs bien failli être fatale à la société de Jacques CARRIE (et aux quelques autres prestataires indépendants) : 80% de la clientèle préférait se détendre au spa de l’hôtel, le personnel ayant pour politique interne de bloquer les prestataires venant de l’extérieur en incitant la clientèle a utiliser les services bien-être de l’hôtel. Néanmoins, une clientèle reste fidèle aux services en chambre. Ces clients aiment se préserver dans le luxe, en particulier la clientèle de stars et de VIP qui souhaitent rester discret sur leur présence.

Les nouvelles attentes de la clientèle

Aujourd’hui, ce qui a changé dans les palaces, selon Jacques CARRIE, c’est l’augmentation de la clientèle féminine très en demande de massages-bien-être, devenu la prestation la plus sollicitée, loin devant la coiffure ou les soins esthétiques. La clientèle est devenue plus exigeante car ce sont de grands voyageurs qui se font masser partout dans le monde. Le shiatsu, l’ayurvédique et les massages-bien-être relaxants sont les techniques les plus appréciées.

Travailler dans un palace

Profil

Il faut avoir un profil très soigné pour travailler en tant que praticien de massage-bien-être dans le contexte du luxe des palaces. Pour la société Beati Corpus (qui recrute régulièrement des praticiens), il faut avoir une bonne éducation, savoir bien s’exprimer, et parler (au minimum) l’anglais. Respecter les différences culturelles est un must : ainsi la clientèle russe donnera sa préférence à un praticien slave, ou la clientèle arabe à un praticien d’origine magrébine. Il faut surtout ne jamais envoyer un praticien d’originejaponaise à un client chinois. Le look doit être plutôt « bcbg » et le praticien doit savoir respecter son cadre et sa fonction. La flexibilité des horaires de travail et la rapidité de déplacement est primordiale dans ce type de prestation.

Autrement dit : l’univers du luxe demande le meilleur de vous-même et beaucoup de disponibilité. Si vous êtes intéressés pour travailler dans un spa de palace, il vous faut passer par des sociétés de services spécialisés dans ce créneau mais attention aux règlements de vos factures qui parfois peuvent être payés plusieurs mois après vos prestations. Si enfin vous souhaitez démarcher par vous-mêmes les grands hôtels, le concierge pourra vous demander sa commission.

Rémunération

La rémunération des prestations de massage-bien-être dans ce secteur d’activité est variable en fonction de la société de services pour laquelle vous travaillez. Chez Beati corpus, les praticiens sont tous des indépendants avec un statut d’auto-entrepreneur ou par une société de portage, celles et ceux qui travaillent régulièrement peuvent gagner jusqu’à 3 000 € par mois, sachant que les pourboires peuvent être importants. Cela dit, le marché étant restreint, le nombre de prestataires reste réduit.

 

Source

Par Patrice MINERY / paru dans La Massagère / Numéro 8 / 2011.

Table des matières

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x