Fondée en 2005

Le handicap et le massage-bien-être

Trop souvent réduit à son handicap, ignoré, délaissé, le corps d’une personne en situation de handicap est perçu essentiellement dans le champ du soin et de la limitation !

Le handicap et le massage-bien-être

Trop souvent réduit à son handicap, ignoré, délaissé, le corps d’une personne en situation de handicap est perçu essentiellement dans le champ du soin et de la limitation ! Or la réalité humaine a besoin de son corps physique pour pouvoir traduire, exprimer ce qui se passe au plus profond de son être, pour formuler ses besoins, ses désirs, ses rêves, pour agir et s’épanouir, pour se réaliser…

Ainsi un esprit humain trouve sa raison d’être dans la projection matérialisée de son corps physique. Celui-ci a besoin d’être en activité, en mouvement pour se ressourcer, se valoriser, pour soutenir et donner du sens à la vie. lorsque la maladie, un accident, des troubles organiques et fonctionnels de naissance viennent altérer ces possibilités d’être, de se mouvoir, de communiquer, comment apporter un peu de mieux-être ?

Corps et souffrance

La personne en situation de handicap a une relation très douloureuse avec son corps et en a très souvent une image négative, dévalorisée. Ainsi, le corps de toutes ces personnes vit dans un perpétuel dialogue exprimant souffrances, blocages, tensions et mal-être. Or nous savons aujourd’hui que le toucher du corps permet à la personne d’être considérée dans toute sa dimension.

Pour une personne à mobilité réduite, le massage-bien-être devient un moyen d’être touché comme peut l’être un homme ou une femme dits « normal », d’une façon différente au moment de la toilette ou des autres soins quotidiens routiniers. C’est alors une chance de se reconnecter avec son propre corps, non plus dans la douleur mais dans la détente et le bien-être. De plus, le massage- bien-être donne au corps des sensations d’unité et de globalité. Il propose une autre rencontre avec ce corps déformé par le handicap, il offre quelques instants de trêve, de détente, et de plaisir. Le corps accède ainsi à d’autres sensations, et un autre regard sur lui-même. La personne prenant conscience de ce bien-être possible s’invite à une nouvelle relation avec son corps.

Ici, nous ouvrons les portes de sensations agréables, d’une beauté intérieure qui se révèle, d’un sourire qui illumine le regard, le visage. ici, nous explorons le repos de l’esprit, le relâchement du jugement de soi, la mise à distance du regard de l’autre. Tout est calme, tranquille, sans effort, sans douleurs… Tous sont amenés par ce temps accordé et ce contact physique doux et bienveillant, à vivre cette expérience paradoxale qu’est l’abandon, le lâcher prise de son corps, afin de mettre en éveil tous ses sens.

Plus qu’un anti-stress, le massage-bien- être apporte aux personnes ne pouvant bouger une solution pour mobiliser le corps en entier, pour stimuler les systèmes sanguins, nerveux et lymphatiques et faire circuler l’énergie.

Intériorité corporelle

La découverte du dedans de soi commence par une écoute des sensations périphériques du corps. Habiter son corps en volume et en densité se fait au travers d’étapes que chacun franchit à son rythme. Pour les personnes atteintes d’un handicap, le massage-bien-être peut être assimilé au souvenir de la caresse maternelle et protectrice, il peut rappeler des instants de la petite enfance et l’union étroite avec la mère. Le toucher permet effectivement de rassurer, de réconforter et d’apporter ces gestes chaleureux répondant au besoin d’amour de tout être. Par ces expériences douces et apaisantes, bénéfiques corporellement et mentalement, ces personnes apprennent peu à peu à vivre différemment dans leur corps.

Le massage-bien-être tente d’apporter un peu de détente et de relaxation, de briser l’isolement d’un corps blessé, meurtri par un accident ou par la maladie. Il devient une rencontre avec l’intimité de l’autre, un passage, un lien, un dialogue… À travers la peau, le corps plus ou moins tendu ou offert, ce contact à chaque fois unique permet de percevoir le rythme de la vie qui s’écoule. Plus le corps est « abîmé », plus le masseur a l’impression de pénétrer l’intériorité de la personne, son moi profond. Ceci est à la fois émouvant et troublant. Le contact du corps « modifié- déformé » suscite le sens du respect, et renforce la valeur du « beau » en chacun.

Ainsi, le massage-bien-être procure un moment de douceur, d’attention, d’existence car il repose sur le respect mutuel, la générosité et l’égalité. Il permet d’augmenter son estime de soi, suscite des sentiments d’assurance et d’acceptation, réhabilite l’image du corps. Par son intimité il favorise de meilleures relations et se vit dans un climat d’ouverture et de respect. Cette intimité qui peu à peu s’installe, révèle une sensibilité et une sensualité qui souvent ne demandent qu’à s’exprimer et à se lâcher spontanément. Le massage- bien-être contribue également à briser le sentiment d’isolement et pallie la perte de contacts physiques. Il prend bien-entendu en compte les limites induites par le handicap.

Douleurs et relaxation

En Orient, la relaxation est considérée relaxation s’adresse au corps du sujet comme la condition de l’équilibre et de dans sa globalité dans le sens où le l’intégration corps-esprit. Une relaxation schéma corporel et l’image du corps de authentique est l’état de parfait équilibre. Quand nous nous détendons, nous nous ouvrons à de nouvelles sphères et dimensions sensorielles, ce qui nous permet d’amplifier les sensations et sentiments qui unissent corps et esprit. De cette manière, nous apprenons à générer et accumuler l’énergie, ainsi qu’à l’utiliser pour que corps et psychisme interagissent harmonieusement.

Suite à des traumatismes, physiques ou psychologiques, une partie du corps sera atteinte de rigidité, donc de manque de mouvement. Le corps créera alors des voies alternatives appelées compensations. Celles-ci, in- conscientes, vont assurer la continuité de fonctionnement du corps même si, en contre partie, elles vont demander une dépense majeure d’énergie. lorsque la capacité de compensation est épuisée le corps rentre dans un état de déséquilibre avec plusieurs symptômes cliniques tels que la douleur.

La relaxation tient une place importante dans le contrôle psychologique de la dou- leur et du stress. Elle permet un état de calme, de bien-être, de détente, s’accom- pagnant de relâchement musculaire et de la diminution de la fréquence respiratoire et cardiaque. en proposant aux tissus corporels des sensations agréables, positives, de bien-être, ces sensations progressivement prennent place sur les schémas réducteurs du vécu ancien et modifient les structures existentielles de base.

Les personnes sont fortement impliqués dans le temps de relaxation. Le schéma corporel est évidemment sollicité puisque à chaque instant nous ressentons, nous recevons des sensations différentes susceptibles de remettre en cause, à tout moment, nos intentions d’agir. Ces sensations puis nos perceptions sont les initiatrices de nos mouvements et de nos demandes.

Pour conclure

Selon la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, toute personne handicapée a droit à la solidarité de l’ensemble de la collectivité nationale, qui lui garantit, en vertu de cette obligation, l’accès aux droits fondamentaux reconnus à tous les citoyens ainsi que le plein exercice de sa citoyenneté.

N’est-ce pas un droit fondamental que celui d’être touché ? Pourquoi certain n’y ont-ils pas accès ? la barrière de la différence ne devrait pas priver ceux qui ont certainement le plus besoin d’accéder aux bienfaits d’un toucher juste.

A nous d’initier, par nos actions, l’évolution de notre société, sans exclusion, dans toute son humanité.

Références :
– Jacquet catherine, « Mon corps ?… un nouveau
monde ! »,VsT – n° 96
– Karine Bréhaux « Que nous reste-t-il quand nos
corps nous échappent ? », VsT – n° 111

Source

Par Etienne GOBIN / paru dans La Massagère / Numéro 10 / 2012.

Table des matières

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x