Création de Syndicare. Un syndicat pour les métiers du bien-être.

Le 31 janvier dernier s’est tenue l’assemblée générale constitutive de la Confédération nationale des professionnels de la prévention, de l’accompagnement à la santé et du bien-être. Syndicare a vocation à devenir la représentation commune des professions du prendre soin.
logo syndicare

Être fédérés pour, ensemble, peser plus dans la balance de la représentativité. Ainsi pourraient se résumer la démarche engagée en 2021 par les cinq membres fondateurs de la Confédération nationale des professionnels de la prévention, de l’accompagnement à la santé et du bien-être: le Syndicat des professionnels du shiatsu ; le Syndicat des sophrologues indépendants ; la Fédération française des réflexologues ; le Syndicat professionnel des reflexologues et la FFMBE.

Selon l’article 1er de ses statuts, adoptés lors de l’assemblée générale constitutive du 31 janvier 2022, la confédération s’est donnée pour objectifs de regrouper des organisations professionnelles de la prévention et de l’accompagnement à la santé et du bien-être, d’assurer la promotion et la valorisation de leurs disciplines, leur défense tant dans leurs droits que dans leurs intérêts matériels et moraux, collectifs et individuels. Ces droits et intérêts sont entendus comme étant ceux des organisations professionnelles membres et des professionnels.

Pour cela Syndicare conduira les actions suivantes :

  • La coordination de l’action des organisations syndicales ou associatives qui la composent afin de réaliser leurs buts communs, notamment de promotion et de défense des intérêts collectifs et individuels des disciplines qui la compose.
  • Des actions visant à créer, administrer et subventionner des institutions professionnelles de prévoyance, des organismes d’éducation, de formation, de vulgarisation ou de recherche dans les domaines intéressant la profession.
  • Des actions en justice avec la possibilité reconnue, devant toutes les juridictions, d’exercer tous les droits réservés à la partie civile concernant les faits portant un préjudice direct ou indirect à l’intérêt collectif de leurs disciplines.
  • La mise en commun de moyens et compétences entre les membres afin de réaliser les buts communs.
  • L’organisation d’évènements communs.
  • La conduite d’actions d’information, d’éducation, de formation et d’appui technique à l’intention des membres, de leurs adhérents ou non, du grand public.
  • La représentation des organisations syndicales ou associatives qui la composent auprès de tout organisme, décideur, société commerciale et notamment auprès des pouvoirs publics.

Créé en un temps particulier, fait de campagne présidentielle et législative, la confédération Syndicare s’est donné comme première action de saisir les candidats afin de les sensibiliser à l’actualité et aux enjeux spécifiques aux professions qu’elle représente.

Un autre enjeu pour 2022 sera d’inviter de nouvelles fédérations professionnelles à venir s’asseoir à la table commune. L’élargissement de Syndicare à d’autres organisations est une condition indispensable pour affermir sa légitimité à parler au nom des professions du prendre soin et du bien-être.

Jacques Laurent, secrétaire général du Syndicat professionnel du shiatsu, a été élu secrétaire général de Syndicare, lors du conseil d’administration qui a suivi l’assemblée générale.

Source

Par  Joël DEMASSON, Président de la Fédération Française de Massages Bien-Être ( FFMBE)

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x