Forum

Navigation du forum

Exercice de la profession masseur

Citation

Bonjour,

Pour le point  n20

Certains espaces en soins esthétiques cumulent avec la profession praticien masseur bien-être.

Proposant dun côté des soins esthétiques et de l'autre des massages.

Ces 2 professions peuvent elles cumulées?

Cdt

Citation

tel que formulé, le code laisse ouvertes toutes les possibilités de cumul

Citation

Bonjour

Dans le cadre de cumul d’activité, le code de déontologie ne devrait il préciser qu’il engage le masseur à respecter le code et les engagements professionnels de son autre profession, tel qu’obtenir une autorisation de cumul d’activité pour les fonctionnaires ou rattachés à la fonction publique... ?

Laure

Citation

L'objectif de l'article 20 est d'ouvrir le jeu en matière de cumul d'activité, et de n'apporter des conditions qu'en ce qui concerne les risques de dérives entre professions.

Pour le reste, l'objet du code de déontologie ne consiste pas à reprendre la réglementation des autres professions. Ainsi, du point de vue de l'exercice de notre métier, il n'y a pas d'enjeu à ce qu'un praticien cumule avec une activité de fonctionnaire. Qu'il y soit, ou pas, autorisé par son administration.

Citation

Bonjour,

Je pense que le débat sur le cumul des activités n'a pas sa place dans le code de déontologie ! Il est possible de cumuler plusieurs activités qui sont en lien ou pour des raisons alimentaires.

Le masseur doit surtout se doter d'une éthique de respect et de bienveillance.

Le code était déjà bien complet, il ne faut pas non plus s'éparpiller!

Ce qu'il me semble important c'est aussi de porter notre métier devant les autorités pour que notre métier soit reconnu. Il me semble que c'est le plus important.

Notre métier est de plus en plus reconnu. Un bon masseur respecte des règles d'éthique pour apporter le meilleur soin dans le respect de la personne.

Le code de déontologie doit servir à valoriser notre métier !

Citation

Cet article 20 a bien son intérêt.

Il me semble que si l'on tolérait qu'un.e praticien.ne ne définisse pas clairement la limite entre son activité de MBE et ses autres activités "type thérapeutique ou médecine douce", alors lors d'un éventuel conflit important lié à cette activité annexe avec un.e client.e, il serait possible de voir l'image de la profession du MBE tout entier entachée.

Avec une limite clairement définie la FFMBE pourrait prendre ses distances officiellement si nécessaire avec les praticien.ne.s qui adopteraient une autre éthique que celle de la FFMBE lors de leurs activités annexes.

Citation

je pense que ce qui importe la FFMBE, c'est que le praticien respecte le code de déontologie lors de sa pratique  etc, et que tout ce qui concerne les éventuelles activités annexes, complémentaires, ou alimentaires de la personne ne devraient pas être pris en compte dans ce code, et n'engage ainsi absolument pas la ffmbe. Céline Bouchet-Maxime