Fondée en 2005

La technique qui vous convient. Comment la choisir ?

D'origines diverses, il existe un très grand nombre de techniques de massage. Elles sont orientales ou occidentales, de confort ou de santé, ciblées ou holistiques. Elles peuvent être associées à des cultures, à des approches de la santé, à des conceptions du bien-être. Elles sont quelquefois empreintes d’habillage marketing ou liées à des packagings touristiques. Alors, comment s’y retrouver ?

La technique qui vous convient . Comment la choisir ?

Il vous faudra, tout d’abord, choisir entre un massage relevant d’une technique spécifique (suédoise, ayurvédique…) et un massage n’affichant aucune appartenance à un protocole particulier. Dans le premier cas, la rencontre entre massé et masseur se fait autour d’une vision partagée. Le massé dit ce qu’il attend en nommant la technique qu’il souhaite recevoir. Le masseur sait quel protocole est attendu. Le risque d’un malentendu est donc minime. En revanche, la marge de manœuvre du masseur, c’est-à-dire sa capacité à adapter le massage aux besoins du massé, s’en trouve limitée. Il existe même des traditions de massage qui n’autorisent pas l’adaptation et soutiennent que seule la stricte application d’un protocole hérité d’une longue tradition conduit au résultat attendu. Tout l’art du masseur consistera alors dans la précision du geste et la rigueur de reproduction du protocole.

À l’inverse, si vous optez pour un protocole plus souple, vous devrez être en mesure d’exprimer et cadrer vos attentes, de sorte à donner des indications au masseur. Cette démarche ouvre de plus vastes possibilités dans la recherche d’un massage mieux adapté. Sachez toutefois, que tout masseur est caractérisé par sa propre conception du massage. « Nul ne sait ni ne peut tout faire ». Il vous faudra alors partir à la recherche du masseur dont les savoir-faire recouvrent le champ de vos attentes.

Les techniques de massage peuvent être regroupées en trois grandes familles :

  • Les massages de traditions orientales (chinois, tibétain, ayurvédique, shiatsu) sont enracinés dans des cultures millénaires. Ils associent massages et thérapie. Avec l’acupuncture, la pharmacopée, la diététique… ils constituent une branche des médecines traditionnelles qui prennent en compte la personne dans sa globalité (physique, psycho émotionnelle, environnementale). À ce titre, ils ont une visée de santé holistique et peuvent être curatifs comme préventifs. Ils conjuguent, à des niveaux variés, les approches physiologique, énergétique et psychologique.
  • Les massages occidentaux (deep tissue, sportif, suédois, psychocorporel, massothérapie…) allient la quête du bien-être et différents niveaux d’ambition thérapeutique (relaxation, élimination des toxines, décontraction musculaire, amélioration du sommeil…). Ils sont construits sur une représentation du corps humain qui évolue avec les connaissances de la médecine occidentale dont ils empruntent le vocabulaire et les représentations. Ils peuvent s’avérer rassurants pour les personnes moins enclines à découvrir d’autres
    cultures.
  • Les massages de relaxation et de soins esthétiques (californien, modelage, pierres chaudes…) ont pour principale vocation de procurer un moment de confort. Ils sont souvent associés à des rituels de soins du corps qui privilégient des bénéfices de beauté ou de bien-être immédiat. Toutefois, comme tout massage, ils apportent une relation, un toucher et un lâcher-prise.

D’autres massages, chacun spécifique, pourraient constituer une quatrième famille. Ils se caractérisent par l’utilisation d’une technique ou d’une gestuelle qui cantonne le champ d’action du masseur à un domaine particulier. Nous expliquons plus loin ces massages dans lesquels se situent les amma, minceur, lomi lomi, réflexologie etc.  Ils ont, en effet, chacun des objectifs ciblés et très divers. C’est pourquoi nous ne les avons pas fait figurer dans le graphique ci-après situant les différentes familles de massage.

Afin de vous accompagner dans votre choix, voici une courte présentation de quelques massages, parmi les plus pratiqués :

Massages orientaux

Ayurvédique – abhyanga   

L’ayurvéda est un univers de médecine traditionnelle originaire de l’Inde. Le massage y occupe une place importante et revêt de nombreuses formes et techniques. L’abhyanga est un massage fait de lissages et de frictions, à l’huile chaude, corps entier, qui privilégie le drainage et l’élimination des toxines. Il se pratique de préférence au sol et nécessite d’être dénudé. Choisissez-le dans une démarche de santé, préventive comme curative.

Chinois – tui na        

Composantes de la médecine traditionnelle chinoise, le massage tui na a pour objectif premier de favoriser ou rétablir la circulation de l’énergie vitale, le Qi, dans tout le corps. Il comporte de nombreux gestes en pression, malaxage ou martèlement, qui sont modulés en fonction des besoins et s’agencent en cohérence avec les méridiens d’acupuncture. Il nécessite l’utilisation d’un peu d’huile. Choisissez-le pour son caractère holistique et sur mesure.

Thaïlandais – nuad boran  

Cette technique est issue de la médecine traditionnelle Thaï et se conçoit comme une massothérapie. Il s’agit d’un massage au sol, qui se reçoit habillé. Il conjugue des pressions des paumes utilisant tout le poids du masseur, des pressions des pouces, qui relèvent de l’acupressing, et des mobilisations qui en font une sorte de yoga-massage. Choisissez-le pour la profondeur de ses stimulations musculaires et sanguines.

Shiatsu

Le shiatsu englobe tout le corpus de la médecine traditionnelle japonaise. Une séance de shiatsu s’inscrit dans une démarche thérapeutique dans laquelle les gestes de massage ne sont qu’une composante. Le praticien intervient tant sur le corps énergétique que physique. Le massage se reçoit habillé, au sol, et comporte pour l’essentiel des pressions des pouces sur les points des méridiens énergétiques. Assurez-vous que votre praticien a reçu une formation complète car certains masseurs peuvent être tenté d’improviser des séances de « massage shiatsu » qui n’ont que peu d’intérêt. Choisissez ce massage dans une approche thérapeutique.

Massages occidentaux

Suédois

Le massage suédois emprunte des techniques manuelles à de nombreux univers, notamment orientaux, et en propose une synthèse. Effleurages, foulages, frictions, pétrissages, percussions, vibrations, étirements…. sont au service de vastes objectifs, qui vont de la relaxation à la massothérapie. Sans s’en prévaloir officiellement, il s’intègre dans les représentations de la médecine occidentale et peut se décliner en des techniques d’accompagnement de personnes nécessitant des soins particuliers. Il se reçoit sur la peau, avec de l’huile et sur table. Il peut se décomposer par parties du corps, ce qui permet de gérer la pudeur à la demande. Vous choisirez ce massage pour sa capacité à s’adapter à vos attentes en s’affranchissant de tout protocole préétabli.

Sportif

S’il emprunte largement au massage suédois, le massage sportif se concentre sur des objectifs de détente musculaire et de drainage de toxines. Il peut être préparatoire et accompagner un échauffement, ou curatif, et contribuer à l’élimination des courbatures associées à un effort intense. Il cible les parties du corps mobilisées par le sport. La répétition de séances courtes (20 à 30 mn) et ciblées (jambes, fessiers, dos, bras…) est plus efficace que les longues séances holistiques. Choisissez-le pour accompagner vos activités sportives, ou si vous préférez de courtes séances de massage, comme chez le kiné.

Deep tissue    

Américains et Russes se rejoignent au moins sur un point : ils apprécient les massages très appuyés. Ceux qui vont chercher dans la profondeur du muscle ou du fascia. Ceux qui font mal là où ça fait du bien. Les voici donc servis avec le massage deep tissue, une déclinaison du massage suédois qui laisse de côté le lymphatique, le circulatoire et l’énergétique, afin de se consacrer au système musculaire. Choisissez-le si vous êtes à la recherche du traitement de douleurs, de la résorption de nodules ou de la libération de contractures.

Toucher psychocorporel     

Le toucher psychocorporel est associé à des outils de psychothérapie verbale, au sein de séances de thérapie psychocorporelle, également dénommées : relation d’aide par le toucher. Nous sommes aux frontières du massage, dans un univers qui tutoie sophrologie, psychothérapie et psychanalyse, avec pour postulat une forte interaction entre les blocages du corps et ceux de l’esprit. Allez-y s’il vous apparaît tout autant nécessaire d’exprimer votre ressenti que d’être massé.

Massothérapie

La massothérapie est un terme générique pour désigner les savoir et techniques de massage à but thérapeutique. En France, ce terme est banni. Ou du moins réservé aux masseurs kinésithérapeutes, qui ont l’exclusivité légale du massage thérapeutique. Il existe cependant des praticiens formés à l’étranger, notamment au Canada, qui exercent en France sous cet intitulé. Voici donc un massage qui ne s’embarrasse pas de rituels ou de lâcher-prise, et qui se consacre sans détours à des gestes thérapeutiques. Allez-y pour vos muscles, comme vous iriez chez l’ostéo pour vos os.

Massages de relaxation et de soins esthétiques

 

Californien

Ce massage émerge en Californie dans les années 1970, avec les mouvements de libération des corps et des esprits. Orienté bien-être, fluide, enveloppant, sécurisant, il n’a pas d’autre ambition que de procurer un moment sensitif et relaxant. Il se reçoit sur table, avec de l’huile. Choisissez-le pour la qualité du moment qu’il procure et si vous appréciez un toucher léger et subtile. En quelque sorte un gros câlin.

 

Modelage

Ce terme générique a été adopté par les esthéticiennes alors que l’utilisation du terme massage était prohibé. Il demeure aujourd’hui associé à des pratiques sans ambition thérapeutique et orientées bien être et soin de la peau. Le plus souvent il s’apparente à un massage californien. Mais renseignez-vous, chaque esthéticienne a son approche. Vous le choisirez si vous appréciez la légèreté du moment et l’ambiance de votre salon de beauté.

Lomi lomi     

Le massage lomi lomi nous vient d’Hawaï et s’inscrit dans une tradition thérapeutique visant à équilibrer corps et esprit. Le masseur utilise principalement ses avant-bras dans des gestes de pression dans la longueur des fibres musculaires. Cette technique offre un toucher profond qui joue de la large présence et de la chaleur des avant-bras du masseur pour procurer un contact bienfaiteur. Vous choisirez ce massage pour son caractère englobant et chaleureux.

Autres massages

Amma assis   

Ce massage se reçoit habillé, en un temps court (15 à 20 mn) et en décontraction sur une chaise spéciale, dotée d’un appui-tête et d’un repose-bras. Il reprend des techniques de massage habillé oriental : acupression, compression et étirement des muscles. Les vêtements et la posture assise conduisent le praticien à privilégier le massage de la partie dorsale et des membres. Choisissez-le comme pause sur votre lieu de travail ou en passant vite fait chez votre masseur.

Minceur        

Certains soutiennent que la seule personne que le massage fait maigrir, c’est le masseur lui-même. Cette vision est un peu courte. Tout massage participe à des régulations qui, en travaillant le métabolisme et l’élimination, contribuent à l’équilibre général. Le massage minceur travaille spécifiquement le déstockage de l’eau et des graisses par le jeu de palpers-roulers profonds et vifs de la couche épidermique. L’objectif est l’efficacité et l’intensité. Optez pour des séances courtes et ciblées sur les zones d’accumulation. Prévoyez au moins dix séances rapprochées.

Pierres chaudes        

Des pierres de basaltes, plates et lisses, sont chauffées et disposées sur certaines zones du corps. La pertinence de cette technique réside dans la chaleur diffusée qui permet, entre autres de détendre les muscles tendus, soulager les douleurs, les raideurs et améliorer la circulation. La chaleur des pierres pénètre la peau afin de favoriser une bonne circulation sanguine, évacuer les toxines et détendre les muscles plus en profondeur. Les pierres peuvent également être utilisées avec de l’huile, pour réaliser des lissages. Cette technique a également un caractère relaxant. Choisissez ce massage pour vous détendre.

Réflexologie plantaire         

Cette technique, héritage ancestral, consiste à presser et masser des zones précises du pied afin de provoquer des effets réflexes sur les organes internes ou externes qui y sont associés. Elle peut s’utiliser pour apaiser le stress, ou les tensions du corps. Elle peut également cibler un organe particulier. La réflexologie plantaire est fondée sur le fait que chaque partie du corps humain est représentée à un endroit déterminé du pied. Ces zones sont appelées points réflexes. La réflexologie se retrouve dans de nombreuses cultures. Prenez soin de choisir un praticien formé à cette discipline.

Bien que répandus et connus, ces seize massages ne sauraient à eux seuls être représentatifs de la grande diversité des massages du monde. Sans aller jusqu’à dire qu’il y a autant de massages que de masseurs, il est possible de soutenir qu’il y en existe des centaines, au moins un par grande culture. Car la pratique du massage est universelle et se construit en symbiose avec le rapport au corps, avec les représentations médicales, les relations familiales et sociales et les conceptions du bien-être.

Pour clore ce chapitre, un graphique de référence (ci-contre) vous permettra de positionner les différents types de massages en fonction de vos attentes.

Vous voici désormais armé pour faire votre choix.

© jemefaismasser.fr

 

Source

Par  Joel DEMASSON/ paru sur © jemefaismasser.fr 

Table des matières

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x